[Feel good] La satisfaction de se dire… I did it!


Feel good / jeudi, février 27th, 2020

Plus d’un an et demi que j’étais sur ce projet de jeu de rôle grandeur nature. C’était une très chouette expérience et maintenant, je sais que je peux le faire. Après tout ce temps, l’événement a eu lieu. Et je suis fière de te dire…

I did it!

Avec succès en plus.

~

En un an et demi, on a le temps de passer par plein d’étapes émotionnelles différentes : enthousiasme, doute, stress, découragement… Heureusement que je n’étais pas seule dans ce projet.

Ces dernières semaines ont été entièrement consacrées à cet événement : dernières retouches aux textes, réponse aux questions des joueurs, relecture des documents les plus importants… Je n’ai pas pu faire grand chose d’autre. Quelque part, j’avais un peu hâte que ça sorte, que je puisse enfin refaire autre chose !

L’événement en lui-même était stressant, très très fatigant, mais tellement satisfaisant : voir les joueurs incarner les personnages que j’ai écrits, assister à tout un univers de papier qui prend vie, c’était incroyable. Alors, une fois que c’est terminé, le soulagement est présent.

Puis il y a eu l’après.

D’abord, j’ai dormi – environ 13 heures d’affilée. Il faut bien récupérer de toutes ces heures passées à arpenter les couloirs à la recherche des joueurs, d’autres organisateurs ou pour gérer des scènes et des personnages non joueurs. Je te laisse cliquer ici pour savoir de quoi je parle exactement.

Ensuite, en voyant tous les remerciements des joueurs – et de mes joueurs, je me suis sentie pleine de gratitude. Toutes ces heures passées à écrire les fiches de personnage, à réfléchir pour leur offrir des pistes à explorer et un roleplay à jouer sont récompensées par les remerciements. Laisse-moi te dire que c’est la plus belle des récompenses.

Puis il y a l’après : que faire ensuite ? Le moment où un projet se termine est à la fois un moment où on se retrouve dans un dénuement passager, mais surtout un moment où tout est possible. Dans ces moments, je déborde de motivation et j’ai hâte de recommencer à créer quelque chose. Là, je sais que tout est possible, vu que j’ai le champ libre. Je me dis « I did it, je peux le refaire ! »

Ce que je retiens de cette expérience, c’est la satisfaction du travail accompli, et bien effectué : les remerciements de mes joueurs en sont la preuve ! Et c’est une sensation magique qui donne des ailes en nous faisant voir que tout est possible, que j’en suis capable !

~

Tu as déjà ressenti cette sensation où tu t’es dit I did it ? Dans quel contexte ? Dis-moi tout !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *