[Feel good] Faire du vélo et ce que ça m’a apporté


Feel good / lundi, juin 3rd, 2019

Aujourd’hui, c’est la journée mondiale du vélo ! Ça va faire presque un mois que je m’y suis remise, à mon plus grand bonheur. Et laisse-moi te dire une chose :

Faire du vélo, ça me fait un bien fou !

En réalité, ça fait quelques mois que j’y pense, à faire du vélo. Mon médecin et mes amis me vantent les bénéfices de cette activité physique pour mon genou, ma ligne, etc.

Alors, j’ai attendu le retour des beaux jours, j’ai réparé le vieux vélo donné par ma mère et je m’y suis mise ! Et je l’affirme, faire du vélo m’apporte beaucoup, beaucoup de choses positives.

D’abord, sur le plan physique. Depuis que j’utilise quasi-quotidiennement mon vélo pour aller au travail, entre autres, je me sens mieux dans mon corps. J’ai davantage d’endurance, mon genou va mieux, je suis globalement plus en forme. Bon, ça, je savais que dès le premier mal de fesses passé, j’allais me sentir vraiment bien.

Après, je ne suis pas une experte dans ce sport. Mais ce n’est pas grave, je fais ce que je peux, c’est le principal ! L’important, c’est que ce que je fais me plaît, non ?

Ce que je ne savais pas, c’est que faire du vélo allait m’apporter aussi un bien être psychologique ! Je suis entièrement à ce que je fais, je vis le moment présent, pleinement consciente du moment présent. Avoue, ça ressemble presque à de la méditation…

Mes trajets à vélo sont des moments à moi, durant lesquels j’en profite pour passer un moment avec moi-même sans penser à toutes ces choses que je dois faire, mes rendez-vous et mes autres impératifs.

~

Et puis, je dois t’avouer que ça fait aussi du bien à mon côté écolo. Le vélo, c’est plus efficace que la marche en matière de rapidité et ça ne coûte rien question impact écologique ! Moi qui suis en pleine transition sur la question, ça fait du bien.

Bon. Il y a quelques frais à effectuer pour l’entretien du vélo et c’est tout ! Et si tu es un.e salarié.e chanceux.se, ton entreprise peut avoir mis en place l‘indemnité kilométrique vélo (IKV) et te rembourse une certaine somme pour chaque kilomètre parcouru.

Lorsque j’ai commencé, je me suis renseignée sur Internet et j’ai lu quelques livres sur les transports « alternatifs » et il s’avère que les gens y prennent goût et saisissent la moindre occasion de pédaler. Je pensais que ça n’arrivait qu’aux autres, eh bien non !

Bonus : ma monture !

Quelques lectures

  • The girl’s bicycle handbook: Everything you need to know about life on two wheels de Caz Nicklin : en anglais dans le texte, ce livre vous donne plein de conseils pour apprécier au mieux vos déplacements à vélo.
  • Faire du vélo en pleine conscience, de Nick Moore
  • La page des conseils de Décathlon. Hé oui, ça m’a bien aidé !

En bref

Faire du vélo m’apporte énormément de choses positives. Sur le plan physique, mais aussi psychologique ! J’adore ça, je déconnecte le temps du trajet et je me sens beaucoup mieux dans ma tête et dans mon corps.

Et toi alors, tu fais aussi partie de la team vélo pour les transports ? Tu aimes ça ? Dis-moi tout !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *